16/05/2006

Enfin si, Nicolas Peyrac a vu pour vous mission impossible III

Même qu'il aurait pas dû. Enfin, faut voir le bon côté des choses, j'ai quand même appris que Berlin, c'était en Allemagne et que Shanghai c'était en Chine. Je me demande quand même pourquoi on doit toujours voir des étincelles à gauches et à droite dans les usines désaffectées la nuit. Des soudeurs nostalgiques, j'imagine. Je me demande de plus en plus si la carte GC unlimited n'est pas un cadeau empoisonné fait pour me ramollir le neurone ennuyé

23:07 Écrit par Lester | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

tu sembles oublier une information capitale: Tom Cruise court comme un playmobil.
ça ne te ressemble pas de faire l'impasse sur des révélations...;-)

Écrit par : fun | 17/05/2006

... Ah oui, j'avais oublié le passage où il se prend pour Steve Austin...C'e'st que bon, je suis en train d'estimer la charge en thérapie après un film pareil et j'ai décidé de me servir de la bonne vieille méthode dite de l'enfouissement bien profond. Bon, ça fera un adulte traumatisé dans une quinzaine d'année mais entre temps, je pense pouvoir vivre avec.

Écrit par : F. | 17/05/2006

Nan... La UGC unlimited, elle sert aussi à aller voir Da Vinci code...
Ok, je sors...

Écrit par : Hariane | 17/05/2006

hanaeh et la suite de ta liste d'esthètes créatifs et japonais ? (qui vivent à Tokyo only ceux-là) siouplé dans ma boîte :-) oui , on a déjà parlé de Kitano mais ça urge ;-)

Écrit par : hanaeh | 17/05/2006

... Tu fais bien...Je crois que je vais jamais arriver au bout de cette daube. J'ai une amie qui a tenu 200 pages, une autre 350. Je ne sais pas comment elles ont fait. Moi, je replonge dans fraise et chocolat de Aurelia Arita, ça me semble plus judicieux.
Au fait, je croyais que tu t'étais relancée dans le carnet à spirale uniquement.

Écrit par : F. | 18/05/2006

Les commentaires sont fermés.