18/05/2006

petite conclusion hative sur le pouce

Blogguer m'emmerde de plus en plus...

 

 

Je connais tes œuvres. Je sais que tu n'es ni froid ni bouillant. Puisses-tu être froid ou bouillant! Ainsi, parce que tu es tiède, et que tu n'es ni froid ni bouillant, je te vomirai de ma bouche. Merci, Jean.

Oui, ça ressemble un peu trop à de la bouffe de macdo, mou et consensuel, espace de dialogue de mes couilles.  Et puis, je souffre, j'ai atteint la page 50 du Code Da Vinci et je me demande combien de temps encore je vais tenir avec ce brol, alors que il y a Choke au pied du lit.

Autre chose somme toute sans importante mais nous sommes dans un espace de dialogue mou et consensuel pour trentenaires en questionnement: y a-t-il quelqu'un qui sache carreler ici? Merci de contacter la rédaction, elle fera suivre. Bon, Count Basie va me rendre dingue, vais passer sur Bud Powell, parce que là, je sens que je vais me vautrer dans les délices de la rage aveugle.

09:08 Écrit par Lester | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

mais oui, je vais te la faire, ta sdb.
patience, c'est tout.

Écrit par : GC | 18/05/2006

Les commentaires sont fermés.