17/06/2006

The truth about Charlie en quelques lignes

Je n'ai toujours pas été enlevé par Kang, Kodos et le capitaine Kirk.

Je n'ai toujours pas pris mon last minut all inclusive pour aller me bourrer la gueule une semaine dans un piscine à Djerba

J'arrive de plus en plus tard chez Guy Dollé le matin à Chatelet. Et le pire, c'est qu'il voudrait bien que je reste un peu plus lui tenir compagnie.

Je suis encore vivant. J'ai même planté un romarin sur ma terrasse. Une partie des lys a crevé. Le basilic se porte comme un charme.

J'ai de plus en plus de mal avec les roses et de moins en moins avec les lugumes. C'est je crois mon problème principal actuel pour le moment, bref RAS dans le djebel du côté foire d'empoigne. Ca change.

J'ai été à l'inauguration d'une expo photo au musée de la photo de mont sur Marchienne. Causant avec un des pontes qui avait eu la gentillesse de m'inviter, j'avoue sans aucune honte que j'ai préféré aller voir les photos de l'expo fête des pères que d'entendre une heure de speech chiant. Le reste de la parlotte me plait à l'extrême.

Je vais danser la carioca - faisez tous comme moi - une semaine à Sao Paulo. Je ne bande qu'à moitié à l'idée de me retrouver dans un Lagos avec électricité.

J'écris plus mais si vous m'emmerdez, je vous tape mes souvenirs de vacances une fois encore.

Je ne m'appelle pas Charlie

13:38 Écrit par Lester | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

... le basilic se porte bien cette année: partout partout :-)

Écrit par : hanaeh | 17/06/2006

... Ben oui. C'est un lugume assimilé

Écrit par : F. | 18/06/2006

Les commentaires sont fermés.