03/10/2006

fonds de tiroir - 001 Petites pensées en écoutant Durant ce matin

Non, je peux pas. L'économie par l'isolation et la sortie du nucléaire pour éviter la guerre, je ne peux vraiment pas. J'imagine Durant en ambassadrice des courgettes chez les potes iraniens et indiens et j'ai du mal à ne pas les imaginer se marrer un tant soi peu. Et dire que je comptais voter lugumes pour mes locales de chez moi, vu que la conseillère Huy-Waremmoise picole sévère mais que grâce à la présomption d'innocence, on se doit de se boire une bonne cuillère d'huile de Ricin et de penser à autre chose, je commence à avoir de sérieux problèmes de conscience.

Responsabilité collective. Rien à dire de plus dans cette magnifique tautologie. Qui en fait est des plus efrayantes pour moi, la dilution dans le collectif permettant tout. J'ai encore tenté le coup ce matin pour expliquer le mois de retard dans le développement, c'est dingue comme le pote Lashmi il pas l'air de bien comprendre les termes de responsabilité collective et de présomption d'innocence.

Europe et place dans le monde et Churchill. Britain and France had to choose between war and dishonour. They chose dishonour. They will have war. C'était en 38. Et toujours d'actualité. On croirait une wallonie géante de par son inefficacité, son côté donneur de leçon et son utilisation amusante des sousous. Et je ne prone pas pour moins d'état ou un truc comme cela, qu'on ne me fasse pas dire des choses pareilles. Mais que j'en ai assez des rodomontades européennes quand on est incapable de gérer des conflits à ses portes. Bref, veuillez laisser l'endroit ausi propre qu'en arrivant.

13:24 Écrit par Lester dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.