11/03/2008

10/10 sur le pain – Merci planta ou « lire est un gros plaisir de mes couilles » (ça date un peu)

 

Plat du jour : des boules à la violette et des pommes

Lecture du jour : l’orgie, John Fante

Musique du jour : Dave Brubeck – Time further out (Miro reflections)

 

61039

 

Je me la joue lire est un gros plaisir de mes couilles et je vous emmerde (c’est dit pour les mous qui viennent se plaindre à la maison orange qu’on puisse ne pas les encenser à chaque instant, alors qu’on pourrait être si gentil avec eux)

A chaque année tombe le prix du meilleur livre de l’année. Un prix assez personnel avec lequel je me permets de faire chier mon entourage. Il tombe donc de manière assez peu régulière.  Chaque année ou presque donc - je ne me rappelle pas avoir eu ce flash nécessaire l’année dernière pour décerner cette inutile gommette à un paquet de feuilles.

Cette année, c’est le bordel. Tout d’abord parce que je me suis remis à lire comme un perdu (quand on ne sait quoi foutre vers 4 heures du mat’, on fini par reprendre la lecture de n’importe quel dépliant, pas trop compliqué, qui nous tombe sous les yeux qui eux-mêmes tombent d’épuisement).

Bref, je lis, la nuit entre autre, chose que je me passais bien de faire auparavant. Cela fait que je flotte en quelque sorte dans des mondes dont je finis par faire une grosse soupe assez peu précise, vu les mélanges et les circonstances de celui-ci. Je continue, sinon le lectorat moyen va se lasser et mon ami Nicolas (voir les commentaires quelques posts plus bas) ne viendra plus me faire des petits coucous remplis de sa tendre condescendance.

En bref, j’ai reçu pour ma Noël, de ma sœur qui est avare mais a bon goût, « la guerre des fesses de Don Emmanuel, de Louis de Bernière ». Merci, ma petite sœur.

Et merci une fois encore après l’avoir terminé. Parce que, putain, bondla de bondla enfin!

Ce qui est même un peu râlant vu que j’avais déjà apposé la petite gommette cette année sur Dan Fante, « les anges n’ont rien dans les poches », qui m’a poussé à fouiller mes caisses de livres de réserve afin de voir ce qu’il me restait de son saint père dans mon garde manger. Mais je te jure, Nicolas (voir commentaires édifiants quelques posts plus bas bis), tu seras encore sélectionné maintenant que je sais que j’ai eu tort de me fourvoyer dans de si basses élucubrations, sans savoir que c’était grâce à la lecture de tes livres que les petits néérlandophones de notre beau pays battaient tout le monde dans les enquêtes PISA.

fante

Sinon, il y avait Happart à la radio ce matin. C’est ainsi que j’ai appris que pendant 150 ans, les wallons ont cotisé pour les flamands et que la Belgique est indépendante depuis 1815. C’est intéressant de savoir que le fait de dire des conneries s’appelle maintenant « il n’y a pas de pensée unique ». C’est intéressant de  savoir que  « hisser le coq haut fait gagner les élections ».  Me reviens cette délicate chanson des petits lus en entendant tant de euh, pertinence, dans la bouche de ce grand homme d’état.

 

Ici, pas cher on rase gratos

Ici, pas cher on tue pour rien...

Soirée finale les rues désertes
Shootant notre désespoir à travers les persiennes
Sucer du sable il n'est plus l'heure
De scander des slogans vengeurs

Ouais c'est cool, ouais c'est trop cool...
Je suis clean comme un Colombien
On m'acclame et on m'encense
Un jour on votera pour mon flingue


Ici, tranquille on communie
Avec les hautes sphères ecclésiastiques
En bonne conscience collective
Vider son six-coups sur la foule en délire
Et pour conclure il faut aller
Se faire soigner chez les curés

Ouais c'est cool, ouais c'est trop cool...
Je suis clean comme un Colombien
On m'acclame et on m'encense
Un jour on votera pour mon flingue

Je relis Titine à Charleroi tous les matins aux chiottes avant de monter dans mon bolide pour venir à Gosselies faire plaisir à Rudy en montrant au monde entier que moi aussi, je crève d’investir en wallonie. Sauf le vendredi après midi (enfin, midi) parce que il y a il y a des pots d’adieu pour les pré-pensions à partir de 54 ans. Je ne sais si c’est salutaire ou simplement masochiste.

11:59 Écrit par Lester dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.